Marine Stewardship Council

Le «Marine Stewardship Council» ou «MSC» est un écosociolabel qui garanti - par une certification - au consommateur que les produits de la mer...



Catégories :

Pêche - Écolabel

Recherche sur Google Images :


Source image : reporterre.wordpress.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Tout au long de la chaîne, le respect de ces critères est contrôlé par ECOCERT, ... Le MSC (Marine Stewardship Council) est une organisation indépendante... C'est l'unique respectant les principes de pêche durable définis par la FAO... (source : consoglobe)
  • pas que le MSC pénalise indûment les pêcheurs qui utilisent les ...... e Marine Stewardship Council est par conséquent issu d'une collaboration entre Unilever... (source : icsf)
  • Deuxième critère : les opérations de pêche doivent être conçues de manière à ... Et notons que l'éco-étiquette de Marine Stewardship Council est la plus commune dans le ... a été récolté conformément aux principes ainsi qu'aux critères de MSC.... (source : gazety.malagasy)
le MSC vise aussi à aider et protéger la petite pêche artisanale qui ne surexploite pas ses «stocks».
La taille des filets et des mailles, le respect des quotas, la prise en compte de la vulnérabilité des populations, l'impact sur les habitats, oiseaux, tortues et l'écodispositif marins, etc. sont des critères importants, mais les aspects sociaux de la pêche sont aussi prioritaires pour le MSC, tout autant que les critères économiques


Le «Marine Stewardship Council» ou «MSC» est un écosociolabel (label écologique et social, volontaire) qui garanti - par une certification - au consommateur que les produits de la mer et de la pêche ainsi labellisés, qu'il achète n'ont pas (ou au minimum) contribué à dégrader, ou surexploiter les ressources naturelles, et que des précautions importantes sont prises pour diminuer les impacts en termes de pollution, (et transport et transformation si le label concerne une filière et non un produit).

C'est en quelque sorte l'équivalent marin du FSC qui lui est consacré à la filière Bois-papier ; le MSC est en effet mis en place et géré par une ONG ; un conseil (Council) qui associe en 3 «collèges» des acteurs volontaires de la filière pêche, les acteurs de l'environnement et du social sur une tripe thématique ; économique, sociale et environnementale.

Des certificateurs sont accrédités par le MSC pour délivrer une sorte de label et conserver le droit d l'utiliser dans le respect d'une liste de principe et critères de bonne gestion de la ressource et/ou de la filière (dans le cas ou une filière entière demanderait la certification)

Ce label est plus complet que l'ISO 14 000 qui ne retient qu'une partie des critères et qui ne demande que le respect des lois (techniques, normes) sociales et environnementales du seul pays où est le siège social et non du pays ou le poisson est pêche et/ou vendu (Cf. flottes sous pavillon de complaisance)


Les premiers produits de la pêche certifiés par le Marine Stewardship Council (MSC, Conseil pour la bonne gestion des mers) ont été mis sur le marché le 3 mars 2000. En 2003, 150 produits labellisés étaient disponibles dans plus de 20 chaînes de magasins et plus de 10 pays.

Pourquoi ?

Les gouvernements n'ont pas été en mesure d'enrayer la surpêche et les Nations unies considèrent que 60% des principales pêcheries de la planète ont été exploitées jusqu'à la limite de l'épuisement de leurs stocks, ou alors au-delà. Pour cette raison, le WWF s'est associé à Unilever, un puissant groupe dans le domaine alimentaire et gros acheteur de poisson congelé, pour créer le MSC, un organisme à but non lucratif devenu indépendant de ces organismes en 1999.

Comment ?

Après une série de consultations mondiales avec les principaux acteurs concernés - des pêcheurs aux milieux scientifiques en passant par les experts juridiques et détaillants - le MSC a développé les premières normes servant à définir une bonne gestion de la pêche à l'échelle mondiale. Les pêcheurs désirant obtenir le nouveau label MSC pour leurs produits peuvent par conséquent demander une évaluation de leurs méthodes sur la base des critères établis par le MSC.

Financements :

Comme ONG à but non lucratif et œuvre de bienfaisance, le MSC dépend de dons d'associations charitables, de sociétés et de personnes.

Pourquoi le MSC ?

La FAO en mars 2000 considérait que la faune aquatique formait 15 à 20 % des protéines animales consommées, 30 millions d'hommes vivaient de la pêche, dont 95% dans les pays pauvres.

60% des pêcheries de la planète sont déjà exploitées à la limite ou au-delà de leur viabilité.

Le total des pêches (mer & eau douce) s'est élevé à 95 millions de t. en 1996, soit un record et une hausse de 11 millions de tonnes comparé à la moyenne annuelle des 5 années précédentes, tandis qu'on savait déjà que la ressource se réduisait.

L'aquaculture telle que pratiquée est non viable à terme (1 kg de crevettes ou saumon exige à peu près jusqu'à 5 kg d'aliments sous forme de farine de poisson, les élevages sont polluants et posent des problèmes sanitaires. Les élevages de crevettes détruisent la mangrove).

1/4 de la pêche a été transformée en farines ou en huiles de poisson pour alimenter les élevages (animaux ou poissons).

Les Etats continuent néenmoins à subventionner leur pêche. Les ministres de la pêche de l'Union Européenne (UE) subventionnent leur industrie à raison de 14 000 Euro par bateau et par an, refusant de suivre les conseils des scientifiques qui recommandent une diminution d'au moins 50 % des quotas. L'indicateur global pour les milieux marins reflète (pour 102 espèces marines) une baisse moyenne identique, de 35 % à peu près sur la même période. Enfin la pêche reste un métier particulièrement dur et dangereux. La réglementation du travail n'y est pas forcément respectée. C'est pourquoi, faute d'actions suffisantes ou fructueuses des Etats, des acteurs se sont unis pour proposer le MSC

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Marine_Stewardship_Council.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 16/03/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu